Publié le 27/02/2018 à 17:50 / Marianne Boileve

SIA 2018

Le syndicat a fait un point d'étape, au Salon de l'agriculture le 26 février, sur son « contrat de solutions », une trajectoire de progrès sur l'utilisation des phytos.

La FNSEA met en avant plus de 250 solutions pour réduire l'usage des phytos.

La FNSEA a fait un point d'étape, au Salon de l'agriculture le 26 février, sur son « contrat de solutions », une trajectoire de progrès sur l'utilisation des phytos, qu'elle établit actuellement avec 35 partenaires dont 15 organismes techniques. Ces structures ont déjà identifié plus de 250 solutions de réduction. Elle établissent maintenant une trajectoire temporelle pour chacune de ces solutions, avec pour objectif d'aboutir à un agenda complet au premier semestre.

Accompagnement

Plusieurs ministères doivent participer prochainement à ces travaux. La FNSEA va plaider pour un accompagnement financier et réglementaire de ces solutions par l'Etat. Le syndicat ne souhaite pas se positionner par rapport aux objectifs chiffrés d'Ecophyto 1 et 2 « qui additionnent des choux et des carottes », et y oppose une démarche de transparence. « La société veut connaitre la vérité. Nous leur dirons : dans tel secteur, nous irons à telle vitesse, explique Eric Thirouin, en charge de ce projet à la FNSEA. Dans certains secteurs, nous irons plus loin qu'Ecophyto, dans d'autres moins, et nous expliquerons quels sont les points d'achoppement.»

Source : Agrafil

Mots clés : FNSEA PRODUITS PHYTOSANITAIRES GLYPHOSATE REDUCTION CONTRAT DE SOLUTION
Publicité
Annonces légales