Publié le 17/05/2017 à 11:00 / Isabelle Doucet

International



Interbev lance un appel au futur ministre de l'Agriculture pour suspendre le Ceta.

Le 16 mai, Interbev a lancé un appel pour suspendre l'accord de libre-échange entre l'Europe et le Canada (Ceta) au nouveau ministre de l'Agriculture Jacques Mézard, par voie de communiqué.

« Pour le bien de l'élevage français, mais aussi de nos territoires, de notre environnement et de notre fonctionnement démocratique, il est urgent d'exiger à Bruxelles la suspension de l'application anticipée du Ceta », a précisé Dominique Langlois, président d'Interbev.

Cette communication fait suite à une décision de la Cour de justice de l'Union européenne qui, selon Interbev, estime que, quel que soit l'accord de libre-échange, les parlements des pays concernés doivent être consultés avant de ratifier l'accord.

Or, le Ceta, dont l'entrée en vigueur est prévue pour le mois de juillet, n'a fait l'objet d'aucune ratification par le parlement français.

Source : Agra
Mots clés : ELEVAGE INTERBEV CANADA DOMINIQUE LANGLOIS CETA ACCORD LIBRE ECHANGE CANADA EUROPE
Publicité
Annonces légales