Publié le 21/07/2017 à 16:30 / Marianne Boileve

Filière équine

Le 18 juillet, le ministère de l'Agriculture a reconnu le petit cheval de montagne comme une race à part entière. Une victoire collective qui devrait booster la filière.

Devenu race officielle, le cheval du Vercors de Barraquand va permettre l'émergence d'un vrai projet de territoire, estime Sylvain Piltant, le président de l'association qui a porté le dossier de reconnaissance.
Crédit photo : Olivier Pasquet

Heu-reux ! Sylvain Piltant, le président de l'Association nationale cheval du Vercors de Barraquand, et ses compagnons de route ont enfin décroché le Graal : leur petit protégé a été reconnu comme race officielle le 18 juillet dernier. Dans la foulée, le ministère de l'Agriculture a habilité l'association à être organisme de sélection. C'est donc elle qui va tenir le livre généalogique de la race.

Légitimité

« C'est une sacrée étape de franchie, mais il y a encore du job !, déclare Sylvain Piltant, lui-même éleveur de chevaux du Vercors à Sassenage. C'est bien beau d'être reconnu, mais il faut continuer si l'on veut garder notre légitimité. » Continuer, cela veut dire maintenir des naissances constantes, participer aux concours, structurer la filière et mobiliser l'ensemble des acteurs, aussi bien ceux de l'élevage et des centres équestres que ceux du tourisme. C'est à ce prix que les chevaux gagneront en notoriété et que leurs éleveurs parviendront les valoriser comme il se doit, tant sur le marché des petits chevaux de loisirs que sur celui, émergent, de la traction animale.

De la fête du bleu à Tech&Bio

La première étape de ce parcours aussi épique qu'hippique passera par la fête du Bleu, à Sainte-Eulalie-en-Royans (Drôme), les 29 et 30 juillet, avant de se poursuivre à Corrençon-en-Vercors. Là, le 6 août, la fête du village recevra le concours du cheval du Vercors de Barraquand, premier du genre à accueillir le petit cheval rustique en tant race officiellement reconnue. Le tour de piste continuera avec une présentation au comice du canton des Quatre-Montagnes, fin août, à Sassenage. Le cheval du Vercors sera également présent au salon Tech&Bio, dans la Drôme, où il démontrera sa polyvalence en tant que cheval de travail. Pour Sylvain Piltant, c'est l'amorce d'un projet ambitieux, « celui de préserver la biodiversité, la spécificité, l'identité et donc les atouts de tout un territoire ».

Marianne Boilève
Mots clés : CONCOURS EQUIN TECH TRACTION ANIMALE CHEVAL DU VERCORS DE BARRAQUAND SYLVAIN PILTANT ORGANISME DE SELECTION
Publicité
Annonces légales