Publié le 08/08/2017 à 13:15 / Marianne Boileve

Production fruitière

La production d'abricot augmente de 39% par rapport à 2016, celle de pêche est en légère hausse, mais les marchés sont encombrés.

Abricots : la hausse de la production ne compense pas le recul des cours sur des marché encombrés.

La production nationale annuelle d'abricot s'élèverait cette année à 157 200 tonnes, en hausse de 39% par rapport à 2016 (+5% par rapport à la moyenne quinquennale), prévoit le service de la statistique du ministère de l'Agriculture (Agreste) dans une note de conjoncture diffusée le 7 août. Une production en forte hausse, malgré des surfaces de cultures stables, qui s'explique par de bonnes conditions climatiques.

Marché encombré

Les cours sont restés bas pendant toute la campagne comparés à la moyenne quinquennale : -18% en mai, -27% en juin et -25% en juillet, du fait d'un marché particulièrement encombré. Sur la campagne entière, la hausse de la production n'a pas compensé le recul des cours : Agreste s'attend à un chiffre d'affaire national en recul de 15% sur un an et de 27% par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

 

Estimée à près de 215.000 tonnes, la production annuelle nationale de pêches devrait afficher un niveau 4% supérieur à celui de 2016, mais toujours 5% inférieur à la moyenne 2012-2016, selon une note de conjoncture Agreste du 7 août. Les surfaces cultivées sont restées quasi stables d'une année sur l'autre (-1%) mais sont en recul de 10% sur 5 ans. La consommation s'avère correcte en cette campagne 2017, renforcée par « les températures caniculaires » du mois de juin. Les cours sont quant à eux en recul de l'ordre de 7 à 10% sur un an.

 

Source : Agrafil

Mots clés : COURS CONJONCTURE ABRICOT FRUIT CONCURRENCE NOTE AGRESTE SURFACES CULTIVEES RECUL FRUIT D'ETE
Publicité
Annonces légales