Publié le 10/08/2017 à 08:40 / Jean-Marc Emprin

Elevage et loup



Emilie Bonnivard, députée de la Savoie, très préoccupée par la présence du loup, a interpellé Stéphane Travert lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

Le ministère de l'Agriculture «réalisera à l'automne une étude prospective sur l'avenir du pastoralisme en présence du loup», a déclaré le 9 août le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert devant l'Assemblée nationale. «En étroite concertation avec le ministre de la Transition écologique et solidaire (Nicolas Hulot), j'entends apporter des solutions à nos éleveurs », a déclaré le ministre en réponse à une question de la députée Emilie Bonnivard (LR, Savoie). « Les conclusions de cette étude pourront contribuer à l'élaboration du prochain plan national sur le loup 2018-2222», a précisé le ministre. « Le pastoralisme est un atout» sur les plans touristique, de la biodiversité et de « la filière agricole de qualité», a-t-il souligné. Selon le ministre, « il est nécessaire aujourd'hui et à ce stade, d'envoyer un message positif, des signaux d'espoir» aux éleveurs. M. Travert a appelé à « sortir de l'approche comptable, du nombre de prélèvements mensuels qui embrase le débat public chaque année». « Il nous faut aller (...) vers une approche pluriannuelle sur cette question beaucoup plus fine et qui prenne en compte l'intérêt de l'ensemble des territoires qui sont touchés» a-t-il dit, « en veillant à ce que tous les acteurs concernés soient consultés ».

Source Agrapresse
Mots clés : LOUP ASSEMBLEE NATIONALE EMILIE BONNIVARD STEPHANE TRAVERT
Publicité
Annonces légales