Publié le 28/12/2017 à 10:25 / Marianne Boileve

Sécheresse

Les restrictions concernant les eaux superficielles sont levées, celles concernant les eaux souterraines sont maintenues.

L'Isère reste placée en situation d'alerte sécheresse jusqu'au 31 mars 2018.

En dépit des précipitations tombées ces derniers jours, la situation est toujours critique en Isère. Si le débit des cours d'eau s'est un peu amélioré, le niveau des nappes phréatiques reste préoccupant. D'où la publication, le 26 décembre, d'un nouvel arrêté préfectoral prolongeant les mesures prises dans les arrêtés précédents. « Les restrictions sont les mêmes que celles en vigueur fin 2017, précise Clémentine Bligny, chef du service Environnement de la DDT. En effet, la situation très déficitaires des nappes souterraines ne s'est pas améliorée. En revanche, les restrictions concernant les eaux superficielles sont, elles, toutes levées compte tenu de l'amélioration de la situation. »

Alerte renforcée

Pour les eaux souterraines, tous les bassins de gestion restent donc en situation d'alerte, sauf les bassins versants Bièvre Liers Valloire, Bourbre et Guiers qui restent placés en situation d'alerte renforcée.

Consulter l'arrêté préfectoral du 26 décembre 2017 et ses annexes

 

 

Mots clés : ALERTE COURS D'EAU RESTRICTION IRRIGATION EAUX SOUTERRAINES
Publicité
Annonces légales