Publié le 08/02/2018 à 17:05 / TD journaliste

Assurances



Le taux de surfaces couvertes par l'assurance climatique en France est de 26 % en grandes cultures, 25 % en viticulture et de 2 à 3 % en arboriculture

Jean-Yves Dagès, président de Groupama SA et de la Fédération nationale Groupama, et François Schmitt, président délégué, se sont félicités, le 7 février, de l'évolution de la réglementation européenne (règlement Omnibus) qui a assoupli les conditions d'intervention des assurances, avec un seuil de déclenchement à 20 % au lieu de 30 % actuels, et un niveau maximum de subvention porté de 65 % à 70 %. « Nous serons en capacité technique dès 2018 d'émettre des polices d'assurance en phase avec ces nouvelles modalités, a déclaré Jean-Yves Dagès. Il est de la responsabilité de la profession agricole et des pouvoirs publics français de se saisir de cette opportunité, qui répond à la demande des agriculteurs. Il faut du courage politique »

François Schmitt a précisé que le taux de surfaces couvertes par l'assurance climatique en France est de 26 % en grandes cultures, 25 % en viticulture et de 2 à 3 % en arboriculture. « Actuellement, pour assurer ces surfaces, l'enveloppe de subvention est de 110 millions d'euros. A périmètre constant, il faudrait 60 millions d'euros de plus pour passer à une franchise de 20 %, mais il faudrait doubler les surfaces assurées de façon à faire baisser le coût de l'assurance récolte à l'hectare ».

source: Agrafil

Mots clés : EUROPE RÉGLEMENTATION GROUPAMA ASSURANCES
Publicité
Annonces légales