Publié le 20/04/2018 à 13:55 / Isabelle Doucet

Environnement

Un arrêté porte à 5 m (contre 1 m auparavant) la largeur minimale des bordures de champs pour les Surfaces d'intérêt écologique.

SIE : un arrêté officialise des « surtranspositions », dénonce l'AGPB.

Un arrêté publié le 19 avril au Journal officiel porte à 5 m (contre 1 m auparavant) la largeur minimale des bordures de champs pour les Surfaces d'intérêt écologiques (SIE), proteste l'AGPB (producteurs de blé) criant à la « surtransposition » comme celle déjà signalée sur les dates de présence obligatoire des SIE cultures dérobées.

La liste des SIE comprend « à compter de 2018, les bordures de champs dont la largeur, qui s'apprécie sur la totalité de la bande, doit être supérieure ou égale à 5 m », selon le texte qui transpose un règlement délégué de la Commission paru le 30 juin 2017.

Cette contrainte, ajoutée à d'autres sur les SIE protéagineuses et cultures dérobées, entraînera « plusieurs dizaines de milliers de nouveaux hectares en jachère » pour se conformer aux 5% de surfaces arables en SIE dans le cadre du paiement vert, considère l'AGPB.

Les producteurs de grandes cultures avaient déjà protesté le 6 mars contre la décision du gouvernement de définir à l'échelle départementale la période de présence des SIE cultures dérobées.

« Le ministère nous a dit qu'il espérait à partir de 2019 un choix par exploitation, mais nous craignons que, sous des prétextes informatiques, cet engagement ne soit pas tenu », ajoute l’AGPB.

source : Agra
Mots clés : AGPB PROTEAGINEUX SIE SURFACES INTERET ÉCOLOGIQUE BORDURES DE CHAMPS CULTURES DEROBEES
Publicité
Annonces légales