Publié le 13/06/2018 à 10:50 / Isabelle Doucet

Mobilisation

JA et FNSEA, réunis en bureau ce matin (mercredi) appellent à suspendre le blocage des raffineries pour ne pas bloquer des consommateurs (communiqué). A Lyon, l'entrée du port a été libérée mercredi matin tandis que la raffinerie de Feyzin a été débloquée à midi (diaporama).

Les JA de l'Isère et leurs collègues de Rhône-Alpes ont bloqué l'entrée du port Edouard Herriot à Lyon.

Trois jours après la mise en place des blocages de raffineries et des dépôts de carburant en France, les syndicats JA et FNSEA ont décidé de suspendre leur action.

Le blocage a été levé à 9 heures du matin à l'entrée du port Edouard Herriot à Lyon et vers midi à la raffinerie de Feyzin.

« Les réseaux JA et FNSEA se sont fortement mobilisés depuis dimanche soir, nous pouvons être fiers de notre capacité à défendre la profession, est-il indiqué dans un communiqué commun. Notre coup de semonce sur les importations distorsives a réussi. Nous avons sensibilisé les consommateurs sur les incohérences du gouvernement autour du slogan :

« N'importons pas l'agriculture que nous ne voulons pas dans nos assiettes ! »

Réduction des importations d'huile de palme

Mardi, les rencontres se sont succédé entre les membres du gouvernement et les syndicalistes, menées par Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et Jérémy Decerle, président des JA.

« Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, mandaté par le gouvernement, a fait les propositions suivantes, rapportent les syndicats :

- Orienter le volet agricole du GPI (1) prioritairement sur l'accompagnement des investissements des agriculteurs, pour la mise en œuvre des plans de filière (toutes filières confondues) ; des rendez-vous avec les filières auront lieu fin juin.

- Reprise des travaux du Corena (2) : une lettre de mission sera adressée par Edouard Philippe au Président du Corena, impliquant les quatre ministères concernés (Santé, Travail, Environnement et Agriculture et Alimentation) et prévoyant en particulier des études d'impact technico-économique avant tout projet de nouvelle norme. Une réunion est d'ores et déjà programmée le 13 juillet prochain.

- Le gouvernement français sera porteur à Bruxelles d'une demande de réduction des plafonds d'importation d'huile de palme en Europe.

- Ouverture de discussions techniques sur les conséquences de la suppression annoncée du CICE pour les employeurs de main d'œuvre saisonnière.

« Nous ne lâcherons pas le gouvernement »

Dans la matinée de mercredi, la FNSEA et JA étaient dans l'attente, de la part du ministre de l'Agricutlture d'un « courrier récapitulant ces engagements », adressé aux deux organisations (voir la lettre).

« De plus, les Sénateurs, représentants des territoires, viennent aujourd'hui de franchir une première marche sur le sujet des importations distorsives, est-il ajouté. Plusieurs amendements ont été déposés, en commission des affaires économiques, pour interdire les importations de produits agricoles ne répondant pas à nos standards de production. Nous attendons du gouvernement qu'il donne suite à la volonté des sénateurs.

 

Les blocages ont été levés mercredi matin.

 

Dans ces conditions JA et FNSEA, réunis en bureau ce matin appellent à suspendre le blocage des raffineries pour ne pas bloquer des consommateurs qui ont rejoint notre combat. Nous veillerons de très près à la bonne application de ces mesures. Nous ne lâcherons pas le gouvernement sur le caractère vital des enjeux que nous portons et nous envisagerons de nouvelles actions. » 

Avant de conclure :  « Notre message est le bon. La bataille n'est pas terminée. »

Lyon libérée

A Lyon, le déblocage de l'entrée du dépôt de carburant du port Edouard Herriot a été un peu précipité. En effet, les CRS sont intervenus pour déloger les agriculteurs de la région installés depuis dimanche soir.

La démobilisation s'est déroulée dans le calme, la quarantaine d'agriculteurs présents ont sortis tous les tracteurs qui bloquaient les accès vers 9 heures du matin.

L'entrée de la raffinerie de Feyzin a quant à elle été libérée vers midi, dans le respect du mot d'ordre des instances nationales FNSEA et JA de levée des barrages.

 

(1) Grand plan d'investissement

(2) Comité de rénovation des normes en agriculture

Image 1 Image 2 Image 3 Image 4 Image 5
Mots clés : MOBILISATION DISTORSION DE CONCURRENCE JEREMY DECERLE CHRISTIANE LAMBERT FNSEA FNSEA JA BLOCAGE RAFINNERIES
Publicité
Annonces légales