Publié le 14/06/2018 à 16:00 / Isabelle Doucet

Méthanisation

Les associés ont encore du mal à y croire, le tribunal administratif de Grenoble a rendu sa décision en faveur du projet de méthaniseur d'Apprieu. Le chantier pourra démarrer avant la fin du mois de juin.

Feu vert pour Méthanisère !

Les associés de Méthanisère, le projet de méthaniseur agricole d'Apprieu, ont du mal à y croire.

Le tribunal administratif de Grenoble a rendu, le 14 juin, une décision en leur faveur, dans l'affaire qui opposait la commune d'Apprieu à l'Etat.

Après six ans de procédure, le méthaniseur pourra donc se faire. 

Le tribunal a considéré, dans ses conclusions, « que le projet doit être regardé comme une installation d'intéret collectif ».

Tous les arguments concernant les impacts négatifs avancés par la mairie pour motiver sa demande d'annulation du permis de construire ont été rejetés, à l'exception de la hauteur des clôtures qui devra être revue.

670 000 euros

Depuis son lancement, les associés ont investi 670 000 euros dans ce projet qui est devenu, au fil des ans, emblématique des questions d'acceptations sociétales.

En 2017, la députée Monique Limon s'était emparée de cette question pour défendre l'intérêt d'un projet qui « va dans le sens de l'histoire ». Dans un communiqué, elle indique : « Il convient désormais d’aller de l’avant, de commencer les travaux, et surtout de permettre aux agriculteurs, et à leurs familles que je n’oublie pas, de pouvoir retrouver la sérénité à laquelle ils ont légitimement le droit et une perspective favorable à leur activité professionnelle. »

Le rédémarrage des travaux est annoncé pour le 25 juin, ce qui est un signe fort pour tous les autres projets de méthanisation isérois qui voient, avec cette décision, se dessiner des perspectives plus favorables.

Isabelle Doucet

Méthanisère en bref

Méthanisère réunit douze associés agriculteurs locaux. Le méthaniseur 100% agricole d’Apprieu permettra de produire du biogaz à partir de matière organique. Il aura une capacité de 100 Nm3, équivalent à la production de 876 000 m3 de biogaz soit 9,4 millions de KWh. Il sera alimenté par 15 000 tonnes d’effluents d’élevage, Cive (cultures intermédiaires à vocation énergétique, c’est-à-dire les menues pailles, les fonds de silos etc.)

 

 

Mots clés : METHANISEUR APPRIEU TRIBUNAL ADMINSITRATIF GRENOBLE
Publicité
Annonces légales