Publié le 14/06/2018 à 15:30 / Marianne Boileve

Environnement

Cette décision fait suite à un plainte conjointe déposée par la commune de Saint-Just de Claix et Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté contre l'Etoile du Vercors pour sortir d'une impasse procédurière qui perdure depuis des années.

Rejet polluants dans l'Isère : L'Etoile du Vercors convoquée par la justice le 25 juin

Le procureur de la République adjoint de Grenoble, Laurent Becuywe, vient d'annoncer sa décision de poursuivre la société Etoile du Vercors et deux de ses dirigeants pour rejets polluants dans l'Isère. La comparution aura lieu le 25 juin prochain devant le tribunal correctionnel de Grenoble.

Cette décision fait suite à une plainte déposée conjointement le 8 février dernier par la commune de Saint-Just-de-Claix et Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté. Les deux collectivités reprochent à la filiale de Lactalis de rejeter dans l'Isère des eaux usées comprenant les résidus du lait, mais aussi les produits de nettoyage et de désinfection.

Soulagement

Pour Joël O'Baton, maire de Saint-Just-de-Claix, « c'est un soulagement, car le dossier avance ». Mais l'élu redoute que l'Etoile du Vercors ne persiste dans son projet de contruire une station d'épuration, plutôt que de se raccorder à la station intercommunale, justement dimensionnée pour.

Investissements importants

De son côté, Frédéric de Azevedo, président de Saint-Marcellin Vercors Isère Communauté, se « félicite que la justice se soit saisie de cette affaire ». Il rappelle que « conformément à des accords passés avec la fromagerie de l'Etoile du Vercors, la Communauté de communes avait réalisé des investissements importants sur ses réseaux et sa station d’épuration de Saint-Nazaire-en Royans afin de recueillir et de traiter les eaux usées de l'entreprise. Malgré cela, la société a poursuivi ses rejets polluants dans l'Isère en faisant fi des conséquences nuisibles pour l'environnement et en ne respectant pas ses engagements vis-à-vis de la collectivité ». Il affirme toutefois rester « ouvert à la discussion pour mettre en œuvre la solution technique proposée afin que l'entreprise se raccorde à la station d'épuration dans les meilleurs délais » et rappelle l'« attachement » de la collectivité « à la qualité des produits réalisés par la fromagerie l'Etoile du Vercors qui est un acteur économique important » du territoire.

MB

 

 

 

 

 

Mots clés : POLLUTION ETOILE DU VERCORS LACTALIS EAUX USEES SAINT-JUST-DE-CLAIX SAINT-MARCELLIN VERCORS ISERE COMMUNAUTE JOEL OBATON FREDERIC DE AVEZEDO
Publicité
Annonces légales