Publié le 18/06/2018 à 10:50 / Isabelle Doucet

Métiers de la viande

« Nous devons former une union sacrée », a exhorté Gilles Gauthier, président de Fedev à l'ensemble des familles professionnelles des filières viande.

Face aux vegans, le président de la Fedev (métiers de la viande) exhorte la filière à s'unir.

Les changements sociétaux ont été au cœur des préoccupations des tables rondes du 76e congrès du syndicat aval des métiers de la viande (Fedev) qui s'est tenu les 14 et 15 juin à Nantes.

« Face aux attaques des végans, on s'est construit et armé », a affirmé Gilles Gauthier, président de la Fedev.

« Nous ne gagnerons rien à discréditer nos adversaires », a témoigné Christine Roguet, coordinatrice du projet Accept.

Lydie Bernard, éleveuse et vice-présidente de la région Pays de la Loire, a proposé à la profession « de reprendre la main, pour faire comprendre à l'urbain ».

Témoin de la journée, Pascal Perri, économiste, a enjoint les filières viande à « trouver leurs ambassadeurs ». « Vous devez élargir le cercle de vos amis, car aujourd'hui la charge de la preuve vous revient », leur a-t-il conseillé.

« Nous devons former une union sacrée », a exhorté Gilles Gauthier, président de Fedev à l'ensemble des familles professionnelles des filières viande, lors des conclusions du congrès annuel de la Fedev.

« Nous sommes la risée de nos concurrents européens qui se nourrissent de nos divisions », mais aussi « des pouvoirs publics, lorsque nous arrivons chacun de notre côté, ils nous cueillent comme des pâquerettes ».

Ainsi, il a demandé à l'amont, à l'aval mais aussi à la distribution d'établir ensemble, lors d'un séminaire des présidents « un plan d'action clair et précis ».

Source : Agra
Mots clés : FILIERE VIANDE GILLES GAUTHIER VEGAN FEDEV
Publicité
Annonces légales