FILIÈRE ÉQUINE
La consommation de viande de cheval est en net repli

L’institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) vient de publier le bilan économique de l’année 2020 pour la filière du cheval de boucherie, avec l'appui de FranceAgriMer.

La consommation de viande de cheval est en net repli
En 2020, les abattages d’équidés sont encore en recul de 15 % par rapport à 2019. ©IFCE

En 2020, les abattages d’équidés sont encore en recul de 15 % par rapport à 2019. Au plus bas depuis 10 ans, ils représentent moins de 6 840 têtes en 2020, soit trois fois moins qu’en 2013. La consommation totale de viande de cheval est également en net repli (-21 %), y compris les achats des ménages pour leur consommation à domicile (-11 %). La viande de cheval reste la viande la plus chère à plus de 18 €/kg, selon Kantar. Les importations de viande de cheval (environ 7 000 tonnes) sont en recul de 22 % par rapport à 2019. Les exportations françaises de viande de cheval sont également en repli de 19 % à 2 800 tonnes. Les exportations françaises de chevaux vivants destinés à la boucherie se sont contractées de 2 % en dépit d’une nette progression vers l’Italie qui représente 70 % des achats et dans une moindre mesure vers l’Espagne (26 % des achats). En effet, les ventes vers le Japon, troisième client de la France, se sont effondrées du fait de la pandémie de Covid-19.

Source IFCE

Abattages d'équidés

Abattages d'équidés