CHASSE
« L’absence de régulation pourrait avoir des conséquences énormes »

Afin d’éviter la prolifération des populations de grand gibier durant le confinement, l’Etat a accordé le 31 octobre dernier une dérogation aux chasseurs pratiquant des battues. Une décision qui passe mal auprès d’une partie de la population mais qui apparaît pourtant d’utilité publique.

 « L’absence de régulation pourrait avoir des conséquences énormes »
Marc Chautan, directeur de la fédération régionale de chasse d'Auvergne-Rhône-Alpes. (Crédit : FRC Auvergne-Rhône-Alpes)

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres