Médecine d'élevage
L’Isère rurale perd ses vétérinaires

L’activité vétérinaire en Isère est précaire, tout particulièrement en milieu rural, et la désertification guette. C’est le constat qui ressort de l’étude effectuée par quatre étudiants vétérinaires de VetAgro Sup, qui pointe les nombreuses difficultés rencontrées par la profession.

L’Isère rurale perd ses vétérinaires
L’étude, commandée par le Département, a été réalisée par quatre étudiants de VetAgro Sup et supervisée par le GDS 38 et la chambre d'agriculture de l'Isère.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres